/includes/pages-cabecera.php

Heures d'ouverture

de 11h00 à 17h30
de 11h00 à 17h30

Le Château

Le château médiéval le mieux conservé

Une histoire millénaire

Anno Domini 1096, Château de Loarre

/includes/castillo-rowHistoria.php

Cela fait plusieurs heures que le portail est fermé, quelques bougies et torches montrent les contours des maisons du village, disséminées à l'extérieure de la muraille. Ca a été une journée tranquille et tempérée, chose étrange à cette époque de l'année, bien qu'il est vrai que le climat a changé, comme les époques. Fortún López, lieutenant de la forteresse, médite sur cette idée en se promenant sur les terrasses supérieure. Il observe le village à ses pieds, endormi, les jardins et champs labourés, noirs comme le jais. Bolea et Ayerbe au loin, guettant en silence le château chrétien. La Hoya s'ouvre et s'estompe sous ses yeux, sous la brume. Et enfin, à l'horizon, Wasqa (Huesca), la ville aux 99 tours. Le roi Pedro, le premier du nom, conseillé par ses seigneurs, réunît dans ce lieu nobles et soldats. La bataille de Wasqa est imminente et l'air se charge de nervosité.

Courriers et hérauts ont rapporté les nouvelles des razzias des musulmans contre les villages et petites villes chrétiens de la montagne, avec l'intention d'enrayer le groupement de soldats aragonais. Les troupes en retrait ont reçu l'ordre de se réunir dans la forteresse de Loarre, qui s'est retrouvé à réunir dans ses dépendances des hommes d'armes et des personnes du clergé, comme le désirait le père de notre roi, Sancho Ramírez.

Fortún murmure des mots que la distance dilue sous forme de grognements, et s'emmitoufle dans un manteau sombre. Il ne reste qu'un cavalier pour arriver avec ses hommes...

Les minutes passent et un petit serpent formé par des lumières scintillantes se distingue au sud de la villa.

Continuer la lecture 

- Aragón! On entend à distance. Au bout d'un moment, un cœur de voix harmonieuses répond: - Gloria!

Depuis les créneaux, les hommes d'armes courent en s'exclamant:

- Los soldats arrivent! Les soldats sont arrivés!

- Aragón! Résonne une seconde fois et de nouveau le chœur s'exclame: - Gloria!

Des clignotements provenant des casques immaculés et des lances dansent entre les maisons du village au fur et à mesure que se rapproche la muraille obscure. Ce sont les derniers, qui en files serrées cheminent, qui en files serrées avancent.

- Aragón! L'appel résonne et pour la troisième fois la clameur s'élève: - Gloria!

- Un large chemin en à peine quelques jours -, susurre Fortún avec les mains sur le mur bien que ses lèvres esquissent un sourire. Les gardes se pressent d'éteindre les torches. En un instant la forteresse s'agite avec le va-et-vient des soldats et servants.

Le lieutenant, attrapant son épée, sort de la forteresse et se dirige au hayon de la muraille s'exclame:

- Ouvrez le hayon! Et réveillez les cuisiniers car cette nuit sera une nuit d'histoire près du feu!

- Soyez le bienvenue ami! Combien de temps s'est écoulé? Deux ans déjà? Je sais que vous êtes fatigué mais laissez-moi vous montrer avant de dîner la forteresse la plus sereine du royaume, cela a déjà été conclu. Levez votre visage et regardez comment se dresse la roche capricieuse en s'octroyant le domaine de la région. Mes chambres s'y trouvent, dans cette tour, la plus haute, qui se démarque au-dessus du reste. Bien que pour atteindre notre but, nous devrons parcourir l'enceinte monastique qui nous entoure. Elle fut choisie par le père de notre roi, j'imagine que vous vous en rappelez, Sancho Ramírez, il y a deux ans uniquement lorsqu'il mourut près des murailles de Wasga. Il construisit ce monastère et, il entoura la forteresse primitive qui s'assoit en haut de la roche, qui fut construite par son grand-père, Sancho Garcés, le troisième du nom et roi de Pampelune.

Ne fais pas cette tête devant l'escalier principal, de nombreux commerçants et nobles ouvrent leurs bouches d'étonnements et se taisent face à lui, et ensuite, tacitement et avec un regard en coin, il le regardent avec envie. Nous profitons maintenant que les nonnes ont terminé et nous entrons dans la Chapelle Real, l'église de notre roi. Je sais que cela ne lui rend pas honneur, mais à la lumière des torches es dimensions de l'église et de la coupole se profilent et ne s'apprécient pas dans toute sa splendeur. Demain, l'aube te montrera les chapiteaux et leurs histoires.

Par ici, on trouve les dépendances des moines, le dortoir, le réfectoire, les cuisines et les entrepôts. Nous coupons par ce petit chemin et nous montons directement dans l'enceinte militaire. Nous entrons avec prudence, et j'ai peur que le garde se soit endormi... Ah la forteresse! Réveille-toi soldat!... Demain je sais qui lavera les latrines...

On embrasse le silence, aujourd'hui a été un jour d'instruction et le patio d'armes a été une fourmilière d'activités. Au fond, on trouve la petite chapelle où les soldats peuvent se soulager les péchés de leur âme. Et cette édifice contigüe est le salon, je regrette que vous le voyez ainsi. Le mur nord s'effondre depuis deux semaines, mais les œuvres n'avancent pas comme souhaité, le tailleur de pierres sera également parmi un dormeurs...

Attention à la tête et allons dans les tours. Dieu que la nourriture fait du bien! Et il reste peu d'escaliers, je te le promets. Ceci est la tour sud des trois que nous avons, certains l'appellent de la reine, je suppose en raison de ses précieuses fenêtres qui la tapissent. Et j'espère que tu n'as pas le vertige maintenant que nous nous trouvons sur les terrasses. Nous passons par un autre pont et nous arrivons à mes chambres. Ma tour a été faite dans l'esprit et la mode des tours en France et les Taïfas. Ce n'est pas une mauvaise défense, bien qu'on puisse conquérir toute l'enceinte, y compris ses recoins, couloirs et portes. On doit construire un nouveau pont, et une fois réfugiés dans la tour, le pont s'effondre dans le vide. Comment? Oui bien sûr, le tunnel pour sortir se trouve au niveau inférieur et débouche sur la forêt proche au nord.

Mais maintenant nous restons ici, et le feu crépite dans la cheminée et la table est déjà servie...

P.M. Callizo.

Planos y Folletos

Parcours photographique

Recorrido Fotográfico
1 1
2 2
3
4
5 5
6
7 7
8 8
9 9
10
11
12
13
14
16
17

Se promener dans le château, parcourir ses recoins, profiter de l’art magnifique romain-jaques, avec des nuances orientales qui débordent sur la construction de son église-donjon et sont distillées dans chacun de ses chapiteaux, savourer la minutieuse et monotone uniformité des murs lombards, s’émouvoir en contemplant le triptyque des baies géminées de la plus exquise de ses tours (lui faire face depuis le sommet de l’abside de l’église de San Pedro-), découvrir une inscription cachée de tailleur de pierres avec le nom de Sancivs, ou avec un épigraphe archaïque, difficile à lire, une multitude d’inquiétudes et de moments agréables pour les esprits sensibles.

Cliquez sur les points signalés et découvrez la grandeur du Château de Loarre.

Instagram - feed
#castillodeloarre
6.026 publications